Les allergies saisonnières

Atchoum ! De la rhinite allergique à la crise d’asthme, les allergies respiratoires du printemps peuvent s’avérer très gênantes.

Le printemps est à nos portes et déjà les personnes souffrant d’allergies saisonnières anticipent les symptômes.

Lorsqu’on parle d’allergie saisonnière, on parle de rhinite allergique. La rhinite allergique est définie par l’OMS comme une inflammation de la muqueuse nasale induite par des allergènes et caractérisée cliniquement par au moins un des symptômes suivants : obstruction nasale, écoulement nasal, éternuements, démangeaison nasale, symptômes oculaires (conjonctivite allergique).

La rhinite allergique est causée par le pollen des arbres, des graminées et des plantes herbacées. Ces plantes sont dites « anémophiles » puisqu’elles dépendent du vent pour la pollinisation; le pollen des plantes anémophiles peut être aéroporté sur de longues distances et même jusque dans votre système respiratoire, ce qui explique certains de vos symptômes allergiques, tels l’asthme et les éternuements.

Enfin, le vent s’avère l’ennemi juré des personnes souffrant d’allergies, car c’est lui qui transporte le pollen.

Les allergies saisonnières peuvent se manifester par des éternuements, de l’écoulement nasal, de la congestion nasale, des sécrétions dans la gorge, de l’irritation de la gorge, des maux de tête, des picotements oculaires, du larmoiement, de la rougeur oculaire, de la toux, de la difficulté respiratoire ou même de l’asthme.

Il existe plusieurs causes d’allergies saisonnières, mais on peut simplifier le tout en les regroupant en 3 catégories. Voici un tableau qui résume les périodes et les sources de pollen qui causent vos symptômes.

Période

Sources de pollen

Printemps
(mi-mars à
la fin mai)

Arbres et arbustes (les principaux coupables sont : l’érable, le bouleau, le peuplier et le chêne)

Été
(juin à août)

Graminées (gazon, foin, seigle, blé, maïs)

On compte environ 12000 espèces de ces herbes, dont le gazon.

Fin de l’été
(fin juillet
à octobre)

Herbe à poux (fait partie des plus intenses pour cette période)

Elle peut produire un milliard de grains de pollen et parcourir avec le vent des centaines de kilomètres)

Comment atténuer vos symptômes d’allergies ?

Si vous êtes allergiques au pollen des arbres, mieux vaut éviter de se tenir à proximité des grands producteurs de pollen comme les bouleaux, les frênes, les érables, les peupliers et les chênes. Garder une distance de dix mètres de l’arbre devrait minimiser vos chances d’entrer en contact avec le pollen qu’il produit.

Si vous êtes allergique aux plantes herbacées, évitez de tondre votre gazon vous-même et arrachez les plants d’herbe à poux avant leur période de pollinisation.

Portez un masque.
Évitez de fréquenter des zones où l’allergène est présent, comme les parcs ou les sous-bois quand le temps est chaud, sec et venteux.
Portez des lunettes de soleil. Elles constituent une barrière physique qui vous protège des pollens et des irritants en suspension dans l’air et auront pour effet de réduire le picotement des yeux.
Si vous passez la journée dehors, lavez-vous les cheveux en soirée pour vous débarrasser du pollen accumulé durant la journée.
Lavez souvent vos draps et vos vêtements dans l’eau très chaude et faites les sécher à la sécheuse.
Changez de vêtements lorsque vous revenez de l’extérieur et prenez une douche avant de vous rhabiller.
Gardez les fenêtres de la maison et de la voiture fermées et utilisez un climatiseur.

Complications possibles

Même si les symptômes sont légers, la rhinite allergique non traitée peut s’aggraver et conduire à une sinusite chronique et, chez les enfants, elle augmente le risque d’otite moyenne.

Si les symptômes sont persistants, qu’ils nuisent à votre qualité de vie, qu’ils ne sont pas soulagés par la prise de médication en vente libre et que les effets secondaires vous incommodent, consultez votre médecin.

Traitement recommandé

Les antihistaminiques

Se sont des produits en vente libre.
Ils sont disponibles sous forme de comprimés ou en sirop.
Ils bloquent la réaction allergique et soulagent les symptômes.
Exemples : Claritin, Bénadryl et Réactine

N’oubliez pas de vérifier auprès de votre pharmacien si ces médicaments pourraient s’avérer contre-indiqués en raison de votre état de santé et de votre médication actuelle.

De plus, il vous aidera à effectuer un choix judicieux !

Familiprix

Print Friendly
Dallaire Forest Kirouac
Elitis
Jean Lemay
XDRX
Tremblay Bois Mignault Lemay
Obrien

Nos partenaires

Force-G Communications
SCQC
Jimmy Veuilleux
Voltaren

Actualités

Élargissement du rôle du pharmacien

Élargissement du rôle du pharmacien : Certains services offerts par les pharmaciens communautaires libres de la TPS/TVH Les services [suite...]

Rôle du pharmacien

Rôle du pharmacien communautaire en santé publique La Direction de la santé publique de Montréal lance un cadre de référence [suite...]

Cessation tabagique

Les pharmaciens ont répondu présents Pour souligner la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, qui s’est tenue au cours du mois [suite...]

Capsules santé

Antisudorifique ou déodorant ?

Quoi de plus désagréable qu’un cerne sur nos vêtements ou une odeur nauséabonde? Saviez-vous que la sueur est essentiellement [suite...]

VPH (Virus du papillome humain)

L’abréviation VPH signifie virus du papillome humain. C’est un virus qui est responsable des infections sexuellement [suite...]

La diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur, aussi appelée la tourista, est le problème de santé le plus fréquent chez les voyageurs. C’est une maladie [suite...]

Devenez associé

Devenez associés

Un encadrement par un regroupement de professionnels. Joignez-vous à nous et profitez de nos services!